Bandings : pourquoi les quotas doivent disparaitre ?

Quotas
En cette période d’annonces de banding et d’entretiens annuels vous êtes nombreux à nous faire part d’un sentiment de manque de reconnaissance de la part d’Accenture.

De nombreuses situations chez Accenture démontrent des problèmes dans le processus d’évaluation de la performance (ou PMP pour Performance Management Process). En dehors des promus (que nous félicitons), les cas d’incompréhension ne manquent pas. Et de nombreux promus ont déjà connu ce sentiment de manque de reconnaissance par le passé !

Pour éviter ces problèmes il faudrait affecter à chacun le banding qu’il mérite en fonction de son évaluation, c’est-à-dire, mettre un terme à la politique de quotas actuellement en vigueur.

Pour rappel, un article précédent de notre blog Intranet rappelle quels sont les quotas.

Mais avant d’étudier les conséquences d’une disparition des quotas, rappelons un point non négligeable :

C’est aussi parce qu’ils sont illégaux que les quotas doivent disparaitre. En effet, le « ranking » est un système d’évaluation inspiré du modèle US qui consiste à classer les salariés en différentes catégories en fonction de leurs performances professionnelles et à fixer l’augmentation des salaires, en relation avec ce classement. Ce « ranking », en tant que méthode, est jugée licite.En revanche, le « ranking », associé à un système de quotas établis à l’avance devient illégal. En effet, dans un arrêt du 8 septembre 2011, la Cour d’appel de Versailles a jugé illicite un système d’évaluation par quotas (« forced ranking »), consistant à affecter les salariés, en fonction de leurs performances professionnelles, dans cinq groupes différents, dont les proportions étaient fixées à l’avance.

C’est une chose de supprimer un système, encore faut-il réfléchir à ce qui pourrait remplacer ces quotas : trouver une meilleure solution et pour les collaborateurs et pour l’entreprise.

Selon nous, Accenture souhaite maintenir des quotas de bandings pour trois raisons :

  1. Par manque de confiance dans les jugements humains : le process avant l’Homme
  2. Par une croyance ferme, voire aveugle, dans ce modèle pour pousser des individus à s’améliorer
  3. Et aussi, par simplicité administrative et financière

…le détail de ces raisons et des erreurs de raisonnement sur notre second article

De nombreux éléments prouvent ainsi que la suppression des quotas n’impactera pas négativement la performance d’Accenture. Au contraire, la fin des quotas améliorera la qualité de vie au travail et permettra, à terme, d’améliorer la performance d’Accenture.Le travail de réforme du Performance Management Process doit commencer dès à présent. Ne craignons pas le changement. 

Si notre Leadership souhaite traduire dans les faits ses préoccupations affichées en matière de responsabilité sociale, nous l’invitons à lancer ce chantier sans attendre d’y être forcé par des actions en justice. Pour notre part, nous choisissons pour l’instant, et fidèlement à notre identité, la voie du dialogue.

 

Les commentaires sont fermés.