Un management de qualité, ça s’apprend ?

« Un management de qualité, ça s’apprend ?« 

C’est le thème de la semaine pour la Qualité de Vie au Travail qui se déroule du lundi 9 au vendredi 13 octobre (cf. www.sqvt2017.fr). Evidemment, notre réponse à la question est un grand OUI. Et cela fait partie des sujets sur lesquels nous sommes force de proposition dans le contexte des négociations avec notre Direction, avec, en particulier des demandes concernant la formation des managers pour laquelle quelques « plus » ont été obtenus ces dernières années.

Dommage qu’Accenture n’ait pas choisi de s’associer à cette semaine QVT 2017 en tant que partenaire. Pourtant, ce thème parait avoir été repéré par nos dirigeants qui ont lancé, au niveau mondial, les initiatives « Truly Human » visant, entre autres, à ce que le management et le leadership aient pour objectifs d’améliorer la Qualité de Vie au Travail de leurs équipes.

Peut-être est-ce notre capacité à attirer et retenir les talents qui est en jeu… En effet, les diplômés des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs en France souhaitent avoir un bon cadre de travail, une bonne ambiance et un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée selon l’étude Universum des cadres 2017 publiée le 26 septembre (cf. courriercadres.com/management/carriere-que-veulent-les-cadres-26092017).

C’est peut-être aussi la motivation derrière l’incitation à utiliser les questionnaires Q12 portant sur l’engagement des équipes dans le cadre de « Performance Achievement ».

Et en effet, pour améliorer le management, il faudrait que les personnes n’obtiennent de telles responsabilités qu’après avoir au moins suivi un cursus de formation obligatoire dans lequel on prône la bienveillance à tous les étages et que la QVT de leur équipe fasse vraiment partie de leurs objectifs annuels.

Un bon consultant, un bon informaticien ou un bon fonctionnel ne font pas automatiquement de bons managers : le management requiert d’autres compétences que celles mises en œuvre jusqu’à l’obtention de la promotion.

Hélas, peu de managers et de leaders chez Accenture vous diront avoir reçu suffisamment de formations pour être un top manager et avoir reçu de la reconnaissance pour le niveau de QVT au sein de leur équipe. Certains l’apprennent avec l’expérience heureusement, trop peu à nos yeux (certains leaders ont même tendance à dire que certains managers Accenture sont « trop bons »).

Chez Accenture, il faut donc probablement commencer par stopper le mécanisme « héréditaire » du « j’en ai bavé, tu dois en baver aussi«  et à placer comme critère disqualifiant pour une promotion tout signe d’agressivité. L’article récemment publié sur le site de Mc Kinsey est des plus intéressants à ce sujet :

Cf. /www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/030626039099-quand-les-patrons-depassent-les-bornes-2117835.php

Alors Accenture ? Prête à devenir « Truly Human » ?
Commençons par former et objectiver le haut de l’escalier !

Les commentaires sont fermés.